Kérynia

VILLES

» Nicosia
» Larnaca
» Ayia Napa
» Limassol
» Paphos
» Kourion
» Troodos
» Famagouste
» Salamine
» Kérynia

Partenaires

Tourisme Chypre
Voyage Inde
 

La tradition veut que la vieille ville de Kérynia ait été fondée par Syrus, roi des Perses. Mais comme tant d'autres petites villes de l'île, c'est sous les Lusignan que Kérynia fut le plus animé. C'est ici, à 26 km de Nicosie, qu'en 1974 débarquèrent les premières troupes turques.

Le château de Kérynia

Le château, citadelle monumentale qui constitue l'extrémité orientale du port, est incontestablement l'une des constructions les plus impressionnantes de l'île. Érigée au IXe siècle par les Byzantins elle fut agrandie et consolidée d'abord par les Lusignan en 1208 puis au début du XVIe siècle par les Vénitiens. En prenant à gauche de la principale tour de guet, on parvient à la petite chapelle Saint-Georges, intégrée au mur épais de la fortification. Les armes des Lusignan sont visibles sur la tour de guet principale et sur le mausolée de l'amiral turc qui enleva la forteresse aux Vénitiens.

Depuis le sommet de la tour nord-est on a une vue superbe.

Dans le musée de la Marine qu'abrite le château on peut voir la carène bien cOl16ervée d'un navire marchand échoué devant Kérynia en 300 avant J.-C. Le chargement du navire, partiellement repêché et  exposé ici a permis de tirer des conclusions intéressantes sur les routes maritimes empruntées, les spécifications techniques des embarcations et leur équipage. En  l'occurrence il s'agirait d'un bateau en provenance de Samos, équipé de quatre hommes, qui transportait du vin, des amandes, des moulins à céréales et des amphores. Sa vitesse était de quelque 5 nœuds.

Environs de Kérynia Le château Saint-Hilarion (733 m)

Ce château, bien conservé, est à 6 km au sud-ouest de Kérynia, posé sur l'un des sommets du Pentadactylos. A l'origine monastère érigé à l'emplacement de l'ermitage d'un anachorète chypriote, il fut vers la fin du XIe siècle transformé en fortification par les Byzantins.

près que les Lusignan eurent élargi la construction aux XIIIe et XIVe siècles, ce furent les Vénitiens qui Je mirent hors d'usage.